23 novembre 2010

Bleu comme le bleu... euh ... de ... mes chaussettes.

Comment ça? un mois que je n'ai pas posté? Et? Bah quoi... je suis fidèle à mon concept grottique hein.
Ah bah si je vous le prouve:
Trop glodyte : n. m. homme vivant trop dans des cavernes , celles ci peuvent être aménagées en habitations souvent trop confortables.
Enfin, homme au sens large, d'ailleurs comme le signale Elie Faure (Histoire de l'art, 1909, p 28): "la femelle trop glodyte dont les hanches sont trop larges". Merci au passage de souligner une particularité anatomique dont je suis affublée et que j'essaye tant bien que mal de dissimuler... pfff on peut faire confiance à personne, j'ai dit les attaques sur le physique c'est interdit...  et voilà... pffff.
Donc, évidemment, emmurée dans mon cocon trop confortable, la flemme s'empare de ma petite personne et la communication devient moins aisée... cela dit, que je ne dise rien ne signifie pas que je n'oeuvre pas.
D'ailleurs, par analogie, on nomme trop glodyte une personne qui occupe trop un lieu enfoui non destiné normalement à l'habitat.
Comprendre "une personne qui enfouit un lieu avec sa fimo (-le salon-) non destiné normalement à l'habitat (-on n'est pas sensé occuper des mois durant la table basse avec sa pâte à modeler, d'autant que l'habitat naturel de toute ménagère de moins de 50 ans qui se respecte est la cuisine, c'est bien connu-)".

Mais je suis une trop glodyte urbaine quand même. Bon, géographiquement, déjà, je suis en ville hein. Si, avec du transport en commun, de la sirène de police et de l'immeuble qui explose et / ou s'affaisse pour cause de vetusté et / ou de fuite de gaz, des mini squares à crottes de chien, de la superette ouverte à 3h du mat' qu'elle est bien quand tu as une soudaine envie de chips à 8€.

Et puis je fais aussi preuve d'urbanité, oui je suis bien urbaine, oui, parce que figurez vous que j'ai pas l'air comme ça,  mais que bah des fois même que je swap, oui, j'échange figurez vous, avec l'adorable Michèle des Minis de Mimi que hop, vous y êtes en cliquant ! J'ai découvert par hasard (et oui, le tirage au sort par une main innocente a du bon), une merveilleuse personne, que je remercie encore une fois pour ces jolis moments et ce voyage au pays des mille et une nuits.

Lui ayant fait voir 36 chandelles coquetiers en référence au fabuleux conte de Prévert, l'Autruche... et bien j'ai pris soudain goût au bleu. Alors je me dis quand même, je navigue dans le vert / orange tout l'été, et maintenant que c'est l'automne, vas - y que je te sors du bleu. M'en fous, je fais ce que je veux...

Alors voici un Boules et Billes bleu, aux motifs "pétale de faïence de qu'importe à la mode liberty"... Un mix d'un tas d'idées, dont j'aime le rendu avec son petit effet de profondeur... Photographie difficile sans soleil (a y est il est parti c't'enfoiré, m'a dit "viens on joue à cache cache"... ça fait 15 jours... j'ai beau lui dire qu'il peut revenir, qu'il a gagné... ben non), et même un petit bracelet assorti, soyons fous tiens !

Collier_bleu

bracelet_bleu_1

gravé dans le caillou par ouedd à 10:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

04 septembre 2010

Bracelet aux breloques automnales.

breloques_automnales_4... sur l'air de David et Jonathan
("est ce que tu viens pour les vacances")...

Est ce que tu viens d'reprendre le boulot?
Moi j'y ai retraîné mes fesses
J'aurais bien fais dodo
puis pt'être même un apéro
Mais j'aurais pas sûre qu'mes boss m'le permessent...

J'avais bien le bourdon
Une tâche de caf' sur mon blouson
J'me suis retrouvée comme ça
Au turbin au même endroit

J'avais des cernes tous grands
Des cernes couleur "j'aurais dû m'coucher avant"
Mais pour faire genre ça va bien
Je chantais "j'vais bien tout va bien"...



breloques_automnales_1breloques_automnales_3

breloques_automnales_5


 ... Vous l'aurez compris, les "je cuis au soleil comme la fimo au four", "je me vernis les ongles quand comme je vernis la fimo", "je prends le temps de me poncer les peaux mortes comme on ponce la fimo" (glamour ça hein?)... tout ça c'est fini... enfin... maintenant c'est la nuit quoi, enfin le soir et pendant les week ends, pendant les repas aussi, puis la douche aussi... puis en fait virtuellement pendant le boulot hein faut pas déconner (il paraîtrait que j'ai parfois l'air d'être complètement ailleurs... ah bon? comme c'est bizarre...)...


Bref, voici une petite rentrée avec un bracelet (nan je ne fais pas que des bracelets nan mais genre) aux couleurs plus automnales, genre breloques qui font un peu gling gling... Cliquez sur les photos pour voir tout grand ! 



Sinon...  Un Trèèèèèès Grand MERCI pour vos visites, vos petits mots gentils (même pas une insulte ni même une petite vanne, nan !) tout ça tout ça... et encore merci à mesdames Parole de pâte (sisi, Parole de pâte est un nom de famille) qui m'ont fait un grand honneur en publiant mes glaçons d'apéro ci dessous (dixit Corinne, je te retiens toi nan mais didonc !) cet été...
Je vais tenter de répondre un peu partout à vos messages, si mon organisation anarchique (whaou l'oxymore ouah l'autre oh !) le permet !


  Et enfin du coup un petit ajout de derrière les fagots: la Newsletter !
Pour éventuellement aider ceux qui le souhaitent à suivre les publications qui risquent d'être victimes de mon organisation anarchique sus nommée ci dessus là juste en haut.


 

gravé dans le caillou par ouedd à 23:27 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,