09 novembre 2014

Mais dites donc, c'est ramique tout ça !

Dans le cadre du CTN (Cogite, Teste, Ne t'énerve pas) de Polym'air de rien intitulé "si on se lançait dans la céramique", j'ai sorti mon nez de ma grotte et mes doigts de mon nez pour travailler ma vieille pâte polymère qui ressemblait étrangement à de la terre craquelée après plusieurs mois de séchage dans une boite en carton... Presque un atout me direz vous pour une imitation céramique!

Histoire de me compliquer la tâche, je me suis dit: "tiens, si je faisais de la cane". Après avoir fait le tour de mon placard, je me suis aperçue qu'il me manquait 1 Canette de 2 kg, 2 oignons, 3 gousses d'aïl, 200g de lardons fumés, 300g de champignons, 2 cuillères à soupe de concentré de tomates, 1 kg de pommes de terre, 1/2 bouteille de vin blanc, 2 à 3 cuillères à soupe de fond de veau et des herbes de provence pour la recette.

Alors je me suis dit: "tiens si je faisais plutôt de la cane en polymère"... Après avoir fait le tour de mon stock de pâte et m'être assise dessus pour la réchauffer (ça fonctionne bien, mais pensez tout de même a la mettre dans un sachet plastique avant, comme ça vous n'avez l'air ridicule que le temps du réchauffage), avoir ramé un peu... voilà les bestiaux !

Deux futurs pendentifs inspirés par des bols et un dessous de tasse inspiré par les auréoles de cacao sur mon bureau... 

 

P1010135

 

 

...

 

Et si vous vous demandez pourquoi j'ai hiberné si longtemps... je vous dirais que d'autres activités chronophages me retiennent parfois loin de la pâte:

"Gus et Léa attendent.

Un bus. Le lendemain.

Marginalisés par la vie, par leurs rêves, partis du chemin convenu, venus fuir leur ordinaire dans un concert de Rock, Gus et Léa se rencontrent.
Perdus dans la toile d'une société en crise où un travail n'assure pas un logement ; la stabilité, l'insouciance, ils s'accrochent au filet de leurs idoles respectives, s'arriment au fil rouge de leurs performances pour trouver un équilibre: Gus combat la morosité de son quotidien tel Tecson Valdès, le boxeur méxicain, en égrainant les jours comme autant de rounds ; Léa entonne son désir de liberté comme Jeff Bayley , leader charismatique de Johnny Bad Mood, et chaque nuit passée sur le banc d'une gare est un refrain.


Jusqu'à la chute de leurs modèles.


Alors tout s'enchaine. Gus et Léa n'ont plus rien qu'eux. Tout. Sans chaînes. 
Ils se découvrent. Ils se heurtent, s'apprivoisent, se testent, s'accordent. 
Ils s'aiment. Ils vont s'attacher à vivre l'un pour l'autre. 
Ils sèment. Le trouble de leur nouvelle existence.

Un bus. Le lendemain.
Gus et Léa attendent. Et se racontent. Nous racontent."

Ca vous interpelle? 

gravé dans le caillou par ouedd à 19:44 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , ,

11 août 2011

La Ouedd s'en va...

Pour mieux revenir !

 

Et j'ai poncé, poncé, poncé...

Et j'ai peinturluré, peinturluré, peinturluré...

Et va falloir encore démonter... et remonter...

 

Non, je ne prépare pas une exposition, je déménage !

 

Je m'excuse platement de n'avoir pu prendre le temps de répondre à vos messages, et je tenais à vous dire que je serais bientôt de retour pour que vous puissiez me fouetter comme je le mérite !

 

Ce matin, les chats ont déménagé, et j'ai pu à nouveau me rendre compte à quel point mes études poussées de comportementalisme félin sont un fiasco: Scratch l'Intrépide est prostré dans un coin, Valmont le Poltron trotte en ronronnant... Allez savoir ce qui se passe dans leur petite tête...

 

A très bientôt donc pour de nouvelles aventures fimotesques !

gravé dans le caillou par ouedd à 10:14 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags :

06 décembre 2010

Vache à soupe pour vaches à lait.

Le Pop Art est un mouvement d'une richesse et d'une ironie incroyable. La critique acerbe sous des dehors accessibles et ludiques, ca m'inspire. Ptite jeune que je suis j'ai d'abord découvert le mouvement via une colo artistique (merci joli-papaaaa merci mamaaaaan... ah Pierre Perret, une icône du pop art musical) et un fabuleux bouquin sur Keith Haring (que je rêve toujours de m'offrir un jour d'ailleurs). J'avais 12 ans. Ce fut l'illumination.
* pause petite larme nostalgique -mais faut dire que je suis un peu émotive aussi-*

J'ai donc essayé de coller au message initial du mouvement: une reflexion sur la société de consommation.
J'ai aussi tenté de respecter les contraintes de Medusa quant aux reférences du mouvement à ses débuts et/ou à l'éventuel regard du pop art au 21ème siècle.

J'ai secoué tout ça, et pondu (oui je suis ovipare):
-une vache: fort esthétique la bestiole, elle est le symbole de nos ressources alimentaires: parquée, contrôlée, utilisée pour sa viande, son lait, jusqu'à épuisement total de ses ressources... et meme morte, pour nourrir ses congénères...
- les boites de conserves de soupe d'Andy Warhol: Warhol l'avait sans doute conçue pour le contenant (ah la conserve dans les années 60, le surgelé d'aujourd'hui xD), moi je l'ai choisie pour son contenu. "la soupe qu'elle est bonne pour nous", parce que le lait c'est bien gentil, mais y a du lactose, des matières grasses,des bactéries, qu'on enlève et modifie un maximum pour nous offrir à nous, les vraies vaches à lait, un produit complètement dénaturé mais estampillé sain.

En bref, "Une vache à soupe pour vaches à lait" qui produit du 0% matières grasses, 0% lactose, 0% lait... de la soupe quoi.

Voilà, j'ai essayé d'être claire, je ne sais pas si j'ai bien réussi.
M'enfin, au pire, elle est pop la vache, elle égaiera mon bureau (enfin tant qu'on la verra, avant qu'elle soit enfouie sous un tas de trucs indéfinissables).

vachepopart

 

 

Retrouvez toutes les participations au challenge Pop Art sur Parole de pate !

gravé dans le caillou par ouedd à 09:30 - Commentaires [12] - Permalien [#]
Tags : , ,

04 septembre 2010

Bracelet aux breloques automnales.

breloques_automnales_4... sur l'air de David et Jonathan
("est ce que tu viens pour les vacances")...

Est ce que tu viens d'reprendre le boulot?
Moi j'y ai retraîné mes fesses
J'aurais bien fais dodo
puis pt'être même un apéro
Mais j'aurais pas sûre qu'mes boss m'le permessent...

J'avais bien le bourdon
Une tâche de caf' sur mon blouson
J'me suis retrouvée comme ça
Au turbin au même endroit

J'avais des cernes tous grands
Des cernes couleur "j'aurais dû m'coucher avant"
Mais pour faire genre ça va bien
Je chantais "j'vais bien tout va bien"...



breloques_automnales_1breloques_automnales_3

breloques_automnales_5


 ... Vous l'aurez compris, les "je cuis au soleil comme la fimo au four", "je me vernis les ongles quand comme je vernis la fimo", "je prends le temps de me poncer les peaux mortes comme on ponce la fimo" (glamour ça hein?)... tout ça c'est fini... enfin... maintenant c'est la nuit quoi, enfin le soir et pendant les week ends, pendant les repas aussi, puis la douche aussi... puis en fait virtuellement pendant le boulot hein faut pas déconner (il paraîtrait que j'ai parfois l'air d'être complètement ailleurs... ah bon? comme c'est bizarre...)...


Bref, voici une petite rentrée avec un bracelet (nan je ne fais pas que des bracelets nan mais genre) aux couleurs plus automnales, genre breloques qui font un peu gling gling... Cliquez sur les photos pour voir tout grand ! 



Sinon...  Un Trèèèèèès Grand MERCI pour vos visites, vos petits mots gentils (même pas une insulte ni même une petite vanne, nan !) tout ça tout ça... et encore merci à mesdames Parole de pâte (sisi, Parole de pâte est un nom de famille) qui m'ont fait un grand honneur en publiant mes glaçons d'apéro ci dessous (dixit Corinne, je te retiens toi nan mais didonc !) cet été...
Je vais tenter de répondre un peu partout à vos messages, si mon organisation anarchique (whaou l'oxymore ouah l'autre oh !) le permet !


  Et enfin du coup un petit ajout de derrière les fagots: la Newsletter !
Pour éventuellement aider ceux qui le souhaitent à suivre les publications qui risquent d'être victimes de mon organisation anarchique sus nommée ci dessus là juste en haut.


 

gravé dans le caillou par ouedd à 23:27 - Commentaires [9] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

15 avril 2009

Grimpons à l'Arbre Magique !

CONCOURS_Arbre_magique

J'annonce ma participation au dernier moment... puisque j'avais une idée fixe de réalisation, une quasi obsession je dirais... Pour moi le printemps, c'était ça et pas autre chose... mais diantre que de difficultés à le réaliser MON printemps ! Vous voyez sur la droite? le Nouveau match Lois de la physique - Ouedd? bah c'est ça xD

Vous verrez le 25 Avril, ça n'a l'air de rien... et pourtant...
Bref, il semblerait que je tienne malgré tout le bon bout et que je puisse envoyer la photo de... euh du truc... avant la date buttoir, le 18 Avril minuit (oui, le minuit a son importance, ouiouioui =)))) )

... A très bientôt donc...

gravé dans le caillou par ouedd à 09:28 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

06 avril 2009

Pistache et cacahuètes grillées...

L'arrivée du printemps fait éclore moultes concours et challenges en tous genres dont celui de mademoiselle Lapistache qui fête donc sa première année bloguistique.

Cliquez sur les victimes de l'apéro: 

lapistacheffghj

Le thème de la pistache cher à son coeur fait donc sortir de sa coquille ébréchée ma verte graine d'inspiration (notez la métaphore ouhouhouhouh !)... je participerai donc.

Comme je n'ai pas encore terminé mon Oeuvre, histoire de vous faire patienter, je vous offre une petite adaptation de la Madrague de Brigitte Bardot.

Je n'ai pas trouvé le PBO (Play Back orchestral... terme hautement spécialisé appris lors de ma 28eme année de conservatoire de musique expérimentale, classe triangle... ah non j'ai regardé La Nouvelle Star), alors je vous mets la version originale que vous pourrez mettre très très fort en chantant par dessus pour le plus grand plaisir de votre famille et de vos voisins ! Suffit de cliquer sur la petite flèche pour faire démarrer et sur les 2 barres pour arrêter quand vous vous serez pris des baffes pour cause de mutilation de la chanson française intellectuelle.

Dans la grotte abandonnée
Pistache et cacahuètes grillées
Qui l'eût cru s'réjouissent d'la fin d'l'hiver gelé
Qui depuis s'en est allé
On a rangé les bonnets
Dans des valises en carton
C'est pas triste quand on pense à la saison
Des gerçures et des frissons

Pourtant je sais bien l'année prochaine
Tout regelera nous reviendrons
Mais en attendant je suis en veine
De fimotage et d'inspiration

Le soleil va s'habituer
A réchauffer mes doigts de pieds
Et c'est dans ma chevelure ébouriffée
Que les moineaux vont s'soulager
Le soleil mon grand copain
Me brulera le nez, les mains
Croyant que nous sommes ensemble un peu amis
Me donnera des tâches roussies

Le train m'emmènera vers l'boulot
Retrouver mon couloir au labo
Mon chagrin ne sera pour personne
Un secret, mes larmes résonnent

Mais aux premiers jours d'printemps
Nous prendrons tout notre temps
Pour revenir faire la fête aux cacahuètes
De la grotte de la Ouedd
De la grotte de la Ouedd
De la grotte de la Ouedd

Et genre, bah si je n'ai pas le temps de finir mon idée un chouilla saugrenue, je concourrai avec ma chanson, près tout le support est libre hein ! D'abord !

Ou pas.

gravé dans le caillou par ouedd à 16:17 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : ,

10 janvier 2009

I Love My Blog !

Oui, I love my blog.
Je pensais être la seule... et j'ai sans doute raison. Mais j'ai découvert que la pitié existait encore en ce monde. En effet, deux adorables fimoteuses, Electra B; et Créagrenouille m'ont décerné un prix, sans doute attendries par mes élucubrations si dérisoires et pitoyables... comme on s'attendrit devant un chien à trois pattes glissant sur le verglas et se ramassant sur le trottoir devant un par terre de gens aussi hilares qu'impitoyables... Je ... je... je reprendrai ce post après une thérapie express par téléphone à 50E (sisi ça existe, je vous jure, sisisisi !).

*3 mn plus tard*

Bon, me revoilà, déchargée d'un gros poids (50 Euros tout de même, ça fait bien 3 mois de salaire avec heures sup ça).

Le prix: 1 euro. Non soldé. Ah non pardon ça c'est le départ de la mise aux enchère de mon cerveau sur E bay.

Ah le voilà:

I_Love_your_blog


Voici les règles du concept I LOVE YOUR BLOG :

- mettre la règle sur votre blog: ça, bah c'est ce que je suis en train de faire. Jusqu'ici tout va bien.

- mettre le logo "I love your blog": A y est aussi, j'ai mis la coiffeuse dans ma grotte, c'est seyant.

- mettre le lien de la personne qui vous l'a attribué: j'ai tout bon. J'avais anticipé.

Je tiens d'ailleurs à les remercier comme il se doit. Je suis loin d'être experte en longs discours alors... Hein? bon d'accord je précise, "en longs discours intelligents"... Alors je disais donc -avant que je ne m'interrompe moi même, ça vous arrive jamais? nan? euh... vraiment... aheum- que je laisserai le soin de le faire à quelqu'un qui a une grande maîtrise de ce domaine:


Valérie LEMERCIER
envoyé par marieclaire05


- désigner à votre tour 7 blogs: bon alors là, ça va pas être facile. Nanananan. vais je trouver une pirouette pour m'en sortir? Hum... A qui vais je donc lancer cette patate chaude?

Voyons...
D'abord le blog de mon mâle (pour ceux qui suivent un peu le bazar, je répondrai à cette question qui vous brûle les lèvres: Oui oui oui, je primerai systématiquement le blog de mon homme quelle que soit la récompense décernée... Non, ce n'est pas une solution de facilité, non. C'est pas de la triche d'abord. C'est marqué nulle part qu'on peut pas. D'abord.).
Alors oui je sais, si vous n'êtes pas fan de tueries virtuelles de zombies, créatures mutantes, gros méchants en tous genres, c'est pas trop la peine d'y aller. Si ce n'est pour me faire plaisir. Vous voudriez pas me vexer hein? Tout de même. Enfin. voyons.

Ensuite, le blog qui n'existe pas de choufoufounette (pour ceux qui suivent un peu le bazar, je répondrai à cette question qui vous brûle les lèvres: Oui oui oui, je primerai systématiquement le blog qui n'existe pas -encore- de choufoufounette quelle que soit la récompense décernée... Non, ce n'est pas une solution de facilité, non. C'est pas de la triche d'abord. C'est marqué nulle part qu'on peut pas. D'abord.)
Pour info, si ce blog existait, il parlerai sans doute de zombies, créatures mutantes, gros méchants en tous genres... bref, de notre quotidien, de nos tranches de vie !

En outre, le blog de Polo, Roman de cuisine, un bonheur de lire cette prose poétique.

De plus, je primerai Le petit blog de Céline, parce que ça fleure bon la bonne chtite cuisine qui fait plaisir.

Enfin, !Au style oh!, le blog de dame Zou que j'admire, une fimoteuse originale

Comment ça je respecte pas les règles, faut 7 blogs...

Bon, 1+1+1+1+1, ça fait 7. Si. Mais je suis une nana aussi hein, je suis presque blonde, je suis un peu bête.

Nan mais sans dec', 7 c'est trop ou pas assez ! Bah vi m'enfin, comme je mets le temps a répondre, le prix a déjà circulé chez toutes les fimoteuses, pis comme je navigue sur des blogs gavés de tartines de textes, bah j'en n'ai pas 20000 en stocks hein, parce que faut le temps de tout lire... Et puis je suis qu'une nana hein, la lecture ça me fatigue mon unique neurone. Hein, d'abord...

Erf, va falloir que je passe encore des heures devant mon pc à fouiner la toile pour trouver du chtiot blog sympathique... Comme c'est dommage... Rhoooooooo...

Bon, en attendant, je retourne à mes élucubrations fimotales du moment... Que vous ne verrez sans doute pas avant 2-3 semaines, tant je me lance dans du truc surréalisto-conceptuel bien irréalisable que je réaliserai quand même. Sisi, même pas peur. Inconsciente? oui sans doute aussi. Un peu.

gravé dans le caillou par ouedd à 23:21 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags :

05 novembre 2008

Je ne savais pas que j'étais nominée...

Julie de Les Julies choses me décerne un prix aujourd'hui...
Ne sachant trouver les mots, je répondrai donc simplement par une vidéo de famille, où je trouve que mon frère adoptif se débrouille fort bien pour nous transmettre ses remerciements (il est né dans les favelas de Bougé Chamballus, d'où son accent et l'enregistrement de son discours):

Ne prêtez pas attention à la grognasse schyzophrène qui parle après Jojo mon frérot adoptif, elle s'était incrusté à ma fête de famille, on l'aime bien mais elle est un tantinet mythomane hein, l'écoutez pas.

Et voici donc le prix:

Prix_Blog

Je dois donc le transmettre à mon tour à 7 bogs coups de coeur... Je vais y réflechir intensément et éditer ce post dès mon choix établi !

Nous sommes le samedi 8 Novembre... et A y est ! J'ai finiiiiiiiiiiiiiiiiiiiii! j'ai fait le choix de mes victimes.

Tout d'abord, Fwouedd .

Fwouedd est ma moitié. La deuxième partie du duo de choc des Edd's, appelés aussi Fw/Ouedd... Il est celui qui supporte quotidiennement mes fimoteries et autres elucubrations qui nuisent sempiternellement à son alimentation (peut pas faire la bouffe, fimote la Ouedd),  son style vestimentaire (prend pas le temps de verifier si elle ne met pas que des chaussettes dépareillées dans la machine à laver, elle fimote la Ouedd), sa culture cinématographique (peut pas mettre un film à la télé, a besoin de garder à l'écran l'arrêt sur image de Wallace et Gromit, elle fimote la Ouedd)... Et tout ça sans broncher. Sans même enlever son casque pour écouter sa chérie se plaindre de la mollesse de la Soft blanche. Sans même mettre pause à sa partie de Fallout 3 pour se plaindre de la croûte brûlée de son steack haché encore gelé à l'intérieur. Sans même lâcher son mag Canard Pc pour se plaindre que je lui décerne un prix sur son blog de hard core gamer "que l'image du prix elle ira pas avec les couleurs de sa CSS"... Rha, un jour on nous a dit "t'façons, y a que vous deux qui pouvez vous supporter l'un l'autre, z'êtes bien ensemble tiens !". Aheum...

Ensuite, un prix pour quelqu'un que je ne connais absolument pas et qui ne me connait pas non plus (et d'ailleurs vais je le prévenir... non je ne crois pas... oh pis si tiens, même pas peur !) mais qui me fait me tordre de rire et me replonger dans la nostalgie écolière... Charly . Quelle truculences dans ces récits, parfois poétiques et toujours touchants. Merci à lui pour ces petits moments de bonheur.

Et enfin, je vais retourner dans l'immense sphère polyHomérique pour distiller mes derniers prix...

Mossieur did2fimo , parce qu'un mâle qui fimote pour faire des pipes à eau superbes, ça mérite le détour !

Mademoiselle Ciloo qui fait des ti bijoo, parce qu'elle a commenté un ouvre bouteille en alvéoles pulmonaires ainsi "alors toi, t'existerai pas, fodré t'inventer !! ", et ça ça n'a pas de prix. Ou plutôt ça en mérite un. Arf je me comprends !

Boooba, parce que sa collection de lapins crétins est fabuleuse.

Erathum, parce que j'aime son originalité jusque dans le détail des sous vêtements et chaussures de ses marionnettes.

Mais... Mais... j'ai encore une balle "I love your blog" dans mon chargeur... qui sera donc ma dernière cible? (genre y a du suspens... genre y a des gens qui vont lire jusque là... nan mais genre !) Ahah je sais ! C'est certainement inhabituel, mais je décerne un prix à un blog qui n'existe pas encore, mais qui vera le jour lorsque le moment sera venu, je le sais, ça viendra... Une mademoiselle qui m'a laissé un commentaire sous le sobriquet mysterieux "La croix rouge". Si je le sais. Tu blogueras un jour. Si. Tu n'y réchapera pas. Sisi. Ne lutte plus, tu blogueras. Tes paupières sont lourdes. Allez, bloooooooooogue, toi aussi, bloooooooogue !

gravé dans le caillou par ouedd à 20:49 - Commentaires [2] - Permalien [#]
Tags :

13 octobre 2008

Ah mais c'est quoi ce truc sous tes ongles? Pourquoi ça attaque la table comme ça?

Ce truc sous mes ongles, c'est de la pâte polymère. Pourquoi ça attaque la table? parce que c'est du PVC qui réagit chimiquement avec le vernis de la table basse.

Bonjour, je m'appelle Ouedd, et j'avoue, j'ai succombé à un nouveau loisir qui fait du bien à ma tête. Ca va faire un mois maintenant. A y est, la pâte me colle aux doigts et je colle mes doigts à la pâte, je peux plus m'en empêcher. Voilà l'objet de mon interêt:
Ca ne se se coule pas, ça ne se fond pas, c'est de la pâte polymère qui se modèle et durcit à la chaleur (au four ménager), en fait, c'est du PVC (chlorure de polyvinyle), du plastique quoi !
Ca se présente en pain, de diverses couleurs (miscibles entre elles, avec beaucoup de patience et de triturage de pâte)... , de diverses consistances aussi
Hop pour vous donner une idée:

Cette pâte (marque FIMO, la plus connue en France mais il en existe d'autres avec des propriétés un peu différentes) est parfois utilisée dans les films d'animation, pour les prototypes de figurines de JDR par exemple (ensuite on peut faire un moule à partir du modelage et effectivement couler les figurines en plastique, bronze etc)et pour faire des bijoux, beaucoup de bijoux (mon dieu j'ai dû fureter sur 200 blogs de madames créatrices de bijoux artisanaux... et si je reste une geek qui ne porte pas de bijoux et qui n'aime pas qu'on colle des fleurs partout, je reste ébahie par l'imagination et les diverses techniques créant des effets avec quelques bouts de pâtes).
Je cherchais un truc qui me décolle du pc... mon premier reflexe, bah aheum, fut de traîner sur la toile pour me donner des idées ... Aheum...
Et puis je suis tombée sur divers sites / blogs de gens qui utilisaient ce matériau... et finalement je crois que je me situe un peu au milieu des 2 courants majeurs d'utilisateurs de la pâte polymère, entre les dingues des beaux arts et les ménagères psychopathes.
Bref, je reviens à mes premières amours, le modelage et bidouillage divers de mes mains...

 

Donc voilà, la pâte polymère, c'est une infinité de possibilités (tu peux custumiser tes couverts, tes clés, tes poignées de portes aussi hein), un défi (rien n'est imppossible, mais rien n'est facile, patience et persévérence sont de mise) et un bon moyen de me relaxer (je ne pense à rien d'autre qu'à mon modelage de bob razoooooowski quand je triture 100g de pâte dans mes mimines fatiguées pendant 30mn pour obtenir la teinte de vert que je veux absolument pour sa jolie peau monstrueuse).C'est grave docteur?
- Non, sauf si vous la mangez et détournez son usage à outrance. Ne vous en servez pas comme condiment, ne confectionnez pas de papier toilette personnalisé, ni de vêtements avec. Si vous restez dans un cadre de modelage décoratif ou autre joyeuseté non comestible, tout ira bien. Enfin sauf pour votre table basse, mais bon, vous la repeindrez.
- Merci Docteur.

gravé dans le caillou par ouedd à 09:39 - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags :

Salutations, humbles internautes égarés !

Je vous en prie, entrez, faîtes comme chez vous. Oui oui, comme chez vous, allez chercher une bière dans le frigo, faîtes votre lessive, appelez votre mère, pas de souci.

 

Bon et bien voilà. Z'êtes chez Ouedd. Ca paye pas de mine, mais on s'y sent bien. Enfin je m'y sens bien en tous cas. J'y entrepose mes petites affaires, j'y renverse mon café et mon cerveau. J'y fais ce que je veux quoi.

 

Honnêtement, je vous ferais bien une présentation des entrailles de la blogstiole*, mais comme je ne sais pas ce que je vais y mettre, bah euh... Ma vie c'est sûr, hein, ça déjà, bon, c'est un début. Mais quelle partie de ma vie? heu pffff... bah celle dont j'ai envie de parler. Pas forcément celle que vous avez envie de lire ptêtre mais c'est pas grave, je m'aime bien quand même ! Nanmaisdidonc !

 

Que dire dans un premier message? Quelque chose d'intéressant? Ah bah non alors, ce serait trop original. Je me présente peut être? Hum... comment faire ça? Un portrait chinois peut être?

Si j'étais un animal... Vous voyez les ornithorynques? mais si voyons, les bestioles qui ressemblent à rien, avec une queue de castor, un bec de canard... le truc qui a sa place nulle part et partout à la fois? Bah voilà, c'est un peu moi.

Si j'étais une fleur... Hum... un truc très beau qui pue, ou un truc très laid qui sent bon... Enfin, c'est pour dire que je suis bien consciente qu'on ne peut pas tout avoir en même temps, que je distille mes bons côtés et qualités au compte goutte, jamais tout en même temps sinon on s'habitue et on se lasse n'est ce pas? -non ceci n'est pas une excuse bidon pour justifier mon mauvais caractère NAN !-

Si j'étais un ustensile de cuisine... Ah là je sais précisémment. L'espèce de vis pour découper les concombres en ressort. Si, le truc, c'est inesthétique, pas pratique (trop gros pour ranger avec les couverts, trop petit pour mettre avec les moules à gâteau), ça marche jamais comme on le voudrait. Ouais, je le sens bien, je suis un "spiraleur concombral"... Mouais je m'attendais pas à me définir comme ça un jour... on va peut être arrêter là le portrait chinois, en fait. Je suis pas sûre que ce soit clair et que ça m'avantage beaucoup.

Bon voilà quoi, je vous souhaite la bienvenue chez moi en tous les cas! Sisi je vous en prie faîtes comme chez vous... Les bières? dans le frigo là bas. Je vous en prie.

 

 

 

*Blogstiole: contraction des termes blog et bestiole: "Une blogstiole est un petit site web bête proposant un petit journal bête en ligne tenu par une ou plusieurs petites personnes bêtes".

gravé dans le caillou par ouedd à 09:18 - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,