11 novembre 2013

Couvrez cette oreille que je ne saurais voir...

Winter is coming. Bientôt, un timide soleil pâle ne daignera plus nous visiter que de manière fugace. Bientôt, un froid cinglant s'insinuera jusque dans nos édredons duveteux. Bientôt tomberont les premiers flocons.
Et mes oreilles.
L'hiver est un drame pour mes esgourdes. Une seule arme contre l'attaque du froid donc: le couvre chef.
Seulement, je n'ai pas une tête à chapeau. A claques oui. Mais pas à chapeau. Mettez moi un bonnet et je me transforme instantanément en cupcake périmé dont la crème au beurre aurait tournée. Une véritable fashion tragédie. Je pourrais me mettre des claques me direz vous. Ca fait circuler le sang, ça réchauffe et ça me va bien. Mais je ne suis pas mazochiste.
Sinon je mettrai un bonnet.


Mais un jour que ma mère faisait son armoire, elle fit une trouvaille qui allait irrémédiablement changer ma vie hivernale: le chapeau en poil de cheveux. 

 

chapeau en poil de cheveu

 


Conservé telle une relique depuis plus de 30 ans, cet accessoire est un fleuron de l'artisanat hippie. Issu d'un partenariat judicieux entre un apprenti en CAP de coiffure exploité et préposé au balais et d'une ménagère de moins de 50 ans adepte du loisir créatif, d'authentiques poils de cheveux composent la coiffe. Chaque touffe a soigneusement été selectionnée parmi les équevilles récolletées par le premier et méticuleusement implantée une à une sur une base de toile de jute par la seconde.
Modèle de camouflage, mon bob vintage est d'une teinte rigoureusement identique à celle de mes cheveux et confère un avantage évident en plus de celui de maintenir mes pavillons à une température agréable: j'ai une coupe au bol parfaite et permanente.
Je tiens à vous rappeler cependant qu'il faut vous méfier des contrefaçons.
L'industrie coupe les cheveux en quatre pour piller sans scrupule le savoir faire ancestral de nos aîeux et ce à des fins vilement mercantiles, faisant fi de la qualité et de l'éthique, on vous proposera des copies de cette oeuvre à moindre coût. Et pour cause ! Si les toiletteurs sont leurs principaux fournisseurs, les centre dépilatoires leurs proposent des tarifs au poil.
Et alors que la neige s'amoncèle, votre scalp frise et suinte la crème dépilatoire, offrant un spectacle en odorama grâce aux effluves capillaires de chien mouillé. Alors? C'est qui le cupcake périmé là? Hein? On fait moins les malins hein? hein?

...

Et donc, pour aller avec un chapeau en poil de cheveux... ce collier:

 

2013CO6s

gravé dans le caillou par ouedd à 20:56 - Commentaires [6] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

06 octobre 2013

Toc toc toc...

Y a quelqu'un? Ouedd, t'es là? ça va?

 

 

HIIIIIIIIIIIIIIIIIIII OUUUUUUUUUUUHHHHHH AAAAAAAAAAAAHHHHHHH MOUAHAHHHHHHHHHAHHHHHHHA HIIIIIIIIIIIIIIIIIIII

HII HAAAA RHOOOOOOOOOOOOOOOOOOOO

 

 

 

Bon, il semblerait que Ouedd soit cervicalement indisponible. Ellle est là, elle semble normale, enfin disons comme d'habitude quoi. Sauf qu'on ne peut plus lui parler. Elle rit, elle emet des sons joyeux, c'est étrange. Pis quand même, elle a la tête qui ressemble à un melon pourtant, c'est plus la saison. Et elle chausse du 53 maintenant, elle a les chevilles toutes gonflées... M'enfin ça a pas l'air de l'empêcher de se déplacer sur son petit nuage là, à 15m du sol... 

 

 

HIIIIIIIIIIIIHOUUUUUUUUUUUUU HYHA JE SUIS UNE STAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAAR

 

AH mais d'accord. AH ouais ok. Nan mais ça va je m'inquiète plus. Ca va passer. C'est juste que... http://paroledepate.canalblog.com/archives/2013/10/04/28123912.html  voilà quoi. 

 

Bon bah je vais lui poster la photo du pendentif de sa môman, et puis elle reviendra proser quand elle sera calmée hein !

 

2013CO7s

 

 

 

gravé dans le caillou par ouedd à 08:27 - Commentaires [11] - Permalien [#]
Tags : , , , , , , ,

02 octobre 2011

Des arabesques, en volutes en voilà !

Détail volutes en boule

 

Aujourd'hui... j'ai les boules. Oui, mais des boules volutées. Nan mais.

Comme dirait Andy Kaufman, "un très grand merci" à ces mesdames du groupe Créationfimo qui ont permis la publication des volutes en tube sur Parole de Pâte ! Je suis très fière, et très touchée que mon tube de l'été vous ait plu.

 

 

En parlant de tube de l'été, je me suis levée avec "T'as le look coco" de Laroche Valmont dans la tête. Et impossible de m'en défaire.

Si vous aviez une technique efficace pour palier ce désagrément, ça m'arrangerait.

J'ai tenté le "je le fais sortir une fois pour toutes" en chantant franchement, mais j'ai été quelque peu arrêtée dans mon élan par l'aficionado de l'Electro expérimentale avec lequel je vis. Soi disant, je chanterais mal et en plus de la musique daubée. Genre.

Je me suis dit alors, "bah tiens, amuse toi avec et détourne les paroles". Mais le texte initial étant d'une pauvreté sans pareil, pas facile. Y a bien "t'as le look Nono, Nono, le petit robot...". Mais le risque est de se retrouver avec la chanson de "Nono le petit robot". Et là c'est juste une raison suffisante pour l'internement.

Je tente donc de distraire mon esprit en allumant la télé. Et la paf (et c'est le cas de le dire), je tombe sur Paris Première avec ses émissions prout prout ... de mode. La fatalité. A la première image de madame "je fais 20kg, je m'habille en toile de jute faites main par Monseigneur le créateur In du moment qui coûte 3 fois le salaire annuel d'un smicard", dans ma tête j'entends... "T'as le look coco".

Alors, mesdames, j'en appelle à vous, si vous aviez une solution miracle pour m'ôter cette épine de la tête, ça m'arrangerait. Siouplé. J'ai les boules.

 

 

 

Volutes en boule 1

 

 

Comme d'hab, on clique sur les photos pour voir plus grand !

 

 

 

gravé dans le caillou par ouedd à 11:29 - Commentaires [22] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

23 novembre 2010

Bleu comme le bleu... euh ... de ... mes chaussettes.

Comment ça? un mois que je n'ai pas posté? Et? Bah quoi... je suis fidèle à mon concept grottique hein.
Ah bah si je vous le prouve:
Trop glodyte : n. m. homme vivant trop dans des cavernes , celles ci peuvent être aménagées en habitations souvent trop confortables.
Enfin, homme au sens large, d'ailleurs comme le signale Elie Faure (Histoire de l'art, 1909, p 28): "la femelle trop glodyte dont les hanches sont trop larges". Merci au passage de souligner une particularité anatomique dont je suis affublée et que j'essaye tant bien que mal de dissimuler... pfff on peut faire confiance à personne, j'ai dit les attaques sur le physique c'est interdit...  et voilà... pffff.
Donc, évidemment, emmurée dans mon cocon trop confortable, la flemme s'empare de ma petite personne et la communication devient moins aisée... cela dit, que je ne dise rien ne signifie pas que je n'oeuvre pas.
D'ailleurs, par analogie, on nomme trop glodyte une personne qui occupe trop un lieu enfoui non destiné normalement à l'habitat.
Comprendre "une personne qui enfouit un lieu avec sa fimo (-le salon-) non destiné normalement à l'habitat (-on n'est pas sensé occuper des mois durant la table basse avec sa pâte à modeler, d'autant que l'habitat naturel de toute ménagère de moins de 50 ans qui se respecte est la cuisine, c'est bien connu-)".

Mais je suis une trop glodyte urbaine quand même. Bon, géographiquement, déjà, je suis en ville hein. Si, avec du transport en commun, de la sirène de police et de l'immeuble qui explose et / ou s'affaisse pour cause de vetusté et / ou de fuite de gaz, des mini squares à crottes de chien, de la superette ouverte à 3h du mat' qu'elle est bien quand tu as une soudaine envie de chips à 8€.

Et puis je fais aussi preuve d'urbanité, oui je suis bien urbaine, oui, parce que figurez vous que j'ai pas l'air comme ça,  mais que bah des fois même que je swap, oui, j'échange figurez vous, avec l'adorable Michèle des Minis de Mimi que hop, vous y êtes en cliquant ! J'ai découvert par hasard (et oui, le tirage au sort par une main innocente a du bon), une merveilleuse personne, que je remercie encore une fois pour ces jolis moments et ce voyage au pays des mille et une nuits.

Lui ayant fait voir 36 chandelles coquetiers en référence au fabuleux conte de Prévert, l'Autruche... et bien j'ai pris soudain goût au bleu. Alors je me dis quand même, je navigue dans le vert / orange tout l'été, et maintenant que c'est l'automne, vas - y que je te sors du bleu. M'en fous, je fais ce que je veux...

Alors voici un Boules et Billes bleu, aux motifs "pétale de faïence de qu'importe à la mode liberty"... Un mix d'un tas d'idées, dont j'aime le rendu avec son petit effet de profondeur... Photographie difficile sans soleil (a y est il est parti c't'enfoiré, m'a dit "viens on joue à cache cache"... ça fait 15 jours... j'ai beau lui dire qu'il peut revenir, qu'il a gagné... ben non), et même un petit bracelet assorti, soyons fous tiens !

Collier_bleu

bracelet_bleu_1

gravé dans le caillou par ouedd à 10:40 - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

10 octobre 2010

Tiens, un B.E.B.F.P.L.M.M.E.F.V.C.M. !

Comment ça ça veut rien dire?
Bah si enfin voyons...
"Tiens, un Boules Et Billes Façon Pseudo Lampwork Mat Mais En Fait Vernis C'est Mieux !"
Bon ok, je sais, certaines l'auront interprété comme ça:
"Tiens, un Bordel d'Entité Boulique Façon Pokemon, La Masse Média Est Fléau, Vraiment Ca M'enerve !"
ou:
"Tiens, un Bol En Bois Fichtrement Pas Lavé... Mais M'en Fous, la Vaisselle C'est pour Monsieur!"
Selon sa marotte du moment...

Voici donc une petite chose, qui n'a l'air de rien comme ça, mais qui a fait sa star...
"Nan je veux pas me faire prendre en photo"...
Et vas y que je te fais des reflets dorés sur les parties métalliques argentées, ou rose hallucinatoire sur le beige, et vas-y que je te fais ma plus belle pose mais que j'appelle les deux gros matous en renforts pour qu'ils se mettent bien devant l'objectif de l'appareil, ou devant le peu de lumière qui daigne se faufiler jusqu'à la fenêtre, ou qui embarquent carrément le sujet de la photo en trottinant l'air super fier "ouais j'ai une proie j'ai une proie"...

Un vrai casse tête...

Un jour, quand je serais milliardaire grâce à mes ventes mirobolantes de porte revue pour toilettes en fimo, ou de guirlandes de noël de 35 kg pièce en fimo, ou de chaussettes de plage en fimo, ou de boîte à mouchoirs en fimo pour mouchoirs en fimo... alors là, ahahah, ricanira bien qui ricanera le dernier des mohicans ! je me paierai un photographe ! oui oui oui ! Un type que je reveillerai avec délectation à 4h du matin pour lui faire photographier ma dernière oeuvre (un levier de vitesse pour auto tamponneuse en fimo)...
Je l'aurais un jour, je l'aurais ! (la première qui me sors que cette citation est tirée d'une pub, je l'envoie illico se faire fouetter sur la place publique à coup de chamallow en la condamnant à regarder en boucle jusqu'à ce que mort de rire s'en suive, les 6 émissions exeptionnelles de Jean Michel Ribes... "Palace"... qui ont bercées mon enfance... Ceci explique peut être cela.).

Bon c'est pas tout ça, mais le but du post, ça reste quand même les photos... enfin je crois... Alors hop, voilà la bêêêêêêête !


boulesetbillespseudolampwork1

Et un gros plan pour Tewee... mais tout le monde peut regarder hein.

boulesetbillespseudolampwork2

gravé dans le caillou par ouedd à 12:31 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

25 septembre 2010

Boules et Billes Achémé.

boulesetbilles4Je voulais réïtérer les Boules et Billes, mais je voulais aussi tester de la technique polymérique...
Alors je me suis dit :
" Ma grande, sur de la boule, tu vas pas t'amuser à faire du multicouche ou du cloisonné, t'es un peu folle mais quand même... t'façons t'as pas de TLS, pas de foil qui va bien, alors... Et puis t'embarques pas dans de l'ajout de pearl ex ou autre fioriture, telle que je te connais tu vas en mettre partout ça va être la galère.
De la cane au clay gun? Arrêêêêêêête, tu l'as pas la seringue magique.
Bon, tu les veux lisses tes perles nan? Alors texture aux tampon ou plaque, t'oublies. Bon, et du WCM? mouais mais nan tu voulais du motif, là c'est trop abstrait, ça colle pas avec l'idée qui trotte dans ta petite tête. Des swirls? bah pareil, puis bof quoi.
Bon, et le Etching? Ouaaaaaais mais c'est trop compliquééééééééééééé ! Le Mica Shift? Rho ça te tente bien, t'y as le goût hein? Rho allez déconne pas, ne s'appelle pas Dan qui veut quoi.
Ha, tu sais quoi? tu vas te faire un chtiot HM de derrière les fagots, le scalp ça te détend, ça claque sa mémé.
Emballé c'est pesé. Du Boules et Billes Achémé."

boulesetbilles3

Soit, si vous avez compris ne serait-ce qu'un dixième de ce que j'ai pu raconter... C'est que vous avez un gros gros souci d'addiction à la polymère. Ne cherchez pas à vous soigner, c'est trop tard. Et puis comme ça je me sentirais moins seule... Et dire que je me moque quand mon mâle parle d'informatique et que je pane pas un mot sur deux de sa conversation.
Pardon.

A bientôt quand même hein? =)

Céline, comme j'ai promis, spéciale dédicace !

gravé dans le caillou par ouedd à 23:17 - Commentaires [14] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

19 septembre 2010

Boules et Billes.

Boules_et_Billes__2Je m'étais mis bille en tête de faire des boules. Pourquoi? Mystère et boule de gomme.
Mais si j'avais regardé dans ma boule de cristal, j'aurais sans doute vu que je friserais la boule à zéro à m'arracher les cheveux, que j'aurais les nerfs en boule sur l'estomac à cause du montage...

J'allais retourner jouer aux billes sur l'autoroute quand tout à coup - de boule - j'ai retrouvé ma bille de clown en me disant: "Boule qui roule n'amasse pas mousse ! Ne fais pas ton boulet en compliquant le boulot, enfile tes boules sur un fil et file l'essayer !"...Ainsi naquit Boules et Billes...

Boules_et_Billes__1

Cliquez sur les photos pour voir tout grand !

... j'aurais bien casé "débouler, taboulé, Gloubi boulga", placé Boule de Suif et cité une pensée hautement philosophique de Patrick Sébastien : "Les boules Quies sont le walkman du pauvre"... mais je me suis dit que ça faisait trop...


gravé dans le caillou par ouedd à 17:25 - Commentaires [17] - Permalien [#]
Tags : , , , ,